Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal
Blockchain Dail Blockchain Dail

Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal

 
 
              

Banques centrales et Bitcoin


Les banques centrales considèrent la technologie derrière la monnaie virtuelle bitcoin comme un moyen possible de réaliser et d'enregistrer les transactions, ou d'émettre leur propre monnaie dans l'économie réelle.






Bitcoin a été créé par des programmeurs dans un esprit libertaire et avec une profonde méfiance des banques centrales et des monnaies nationales qu'elles émettent.
Pourtant, ce sont les banques centrales qui engagent actuellement le travail le plus ambitieux sur le sujet blockchain en essayant d'exploiter la technologie introduite par Bitcoin.

Les banquiers centraux ne veulent pas que leurs institutions possèdent ou utilisent la blockchain Bitcoin elle-même. Ils espèrent au contraire pouvoir utiliser la méthode décentralisée de la tenue des dossiers introduite par la blockchain Bitcoin pour réaliser et enregistrer les transactions dans l'économie réelle de manière plus efficace, rapide et transparente.
Les banques centrales les plus enthousiastes, y compris la Banque d'Angleterre et la Banque populaire de Chine, ont discuté de l'émission de leurs monnaies nationales sur une sorte de grand livre distribué (distributed ledger).

D'après les banques centrales, la technologie leur permettrait de suivre en temps réel chaque Livre Sterling ou chaque renminbi à chaque étape de ses parcours à travers le système financier, suivi qui est impossible aujourd'hui. L'objectif serait de rendre le système financier plus transparent, rapide, efficace et sécurisé.
Si les banques centrales réussissent, cela serait l'un des plus grands rebondissements inattendus dans les nouvelles technologies : une invention visant à détrôner les banques centrales et qui les rendrait plus autonomes et ferait que l'argent serait plus facilement traçable.

La Banque d'Angleterre a produit plusieurs documents de recherche sur le sujet et a suggéré que les avantages économiques de l'émission d'une monnaie numérique sur un grand livre distribué pourrait ajouter jusqu'à 3% à la production économique d'un pays, grâce à l'efficacité qu'elle pourrait offrir.
Un vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, Fan Yifei, a écrit pour Bloomberg que "les conditions sont réunies pour que les monnaies numériques, qui peuvent réduire les coûts d'exploitation, accroissent l'efficacité et permettent un large éventail de nouvelles applications."
Et dans un discours du vendredi 7 octobre, le gouverneur de la Fed, Lael Brainard, a déclaré que la technologie a le potentiel de transformer plusieurs aspects du système financier.

"Nous sommes très attentifs à la technologie du grand livre distribué, ou blockchain, reconnaissant que cela peut représenter le développement le plus important depuis de nombreuses années dans les paiements, la compensation et le règlement», a déclaré Mme Brainard.

Même les responsables de la banque centrale qui sont les plus enthousiastes au sujet de ces expériences disent qu'il faudra des années avant que la banque centrale n'émette en direct sa propre monnaie sur un grand livre distribué .
David Andolfatto, chercheur à la Federal Reserve Bank de St. Louis, a déclaré que la plupart des banques centrales regardant la technologie blockchain feraient mieux de passer plus de temps et de l'énergie à mettre à jour le logiciel actuel qui sous-tend le système financier.
"Si vous prenez un instantané de la techno existante, ce n'est pas terrible" a déclaré M. Andolfatto. "Il n'y a rien de magique à propos d'une blockchain dans la résolution de ce problème."
Cependant, même au sein de la Fed, d'autres chercheurs et des responsables ont exprimé plus d'excitation à propos de la technologie.

Une semaine avant que Mme Brainard de la Fed ait donné son discours sur les grands livres distribués, la présidente de la Fed, Janet L. Yellen, a été interrogé sur la technologie lors d'une audience du Congrès. Elle a dit que "l'innovation en utilisant ces technologies pourrait être extrêmement utile et apporter des avantages à la société."

Eric Piscini, qui supervise les travaux sur la blockchain pour le cabinet de conseil Deloitte, a déclaré qu'il y a un an, les banques centrales étaient surtout à la recherche de la technologie parce qu'elles voulaient comprendre de quoi les banques privées parlaient.
Maintenant, dit-il, les banques centrales adoptent la technologie pour réorganiser leurs propres infrastructures.

Au siège de la banque centrale des Pays-Bas à Amsterdam, Ron Berndsen a mis en place cinq ordinateurs portables pour exécuter une monnaie virtuelle expérimentale, dérivée du logiciel Bitcoin. Les pièces émises dans le système ont été surnommés Dukatons, d'après une pièce d'argent du 17ème siècle utilisée à l'époque où les Pays-Bas faisaient partie de l'Empire espagnol.

M. Berndsen a exploité le système Dukaton pendant trois mois pour voir ce qui se passerait si la banque centrale avant établi les règles et sans les mêmes limites que Bitcoin. Bien que l'expérience ait été un succès, il envisage maintenant une expérience en beaucoup plus grand et est en communication constante avec d'autres responsables de la banque centrale qui cherchent les façons de mettre leurs propres devises dans des grands livres distribués.

"Il y a tellement de choses qui se passent qu'il est difficile de garder une trace de tous les contacts", a déclaré M. Berndsen, le chef de l'infrastructure des marchés à la banque centrale néerlandaise. "J'entends d'autres collègues de la banque centrale dirent que c'est la même chose partout."

Jusqu'à présent l'expérimentation a pris de nombreuses formes différentes et de nombreux rôles différents pour que les grands livres distribués puissent participer au système financier.
La banque nationale russe a déclaré début octobre qu'elle avait travaillé avec un consortium des plus grandes banques de Russie pour développer son propre grand livre distribué, qu'elle a surnommé Masterchain. Les institutions russes ont envoyé des messages sur le système, mais l’étudient également comme un potentiel "composant d'avenir de l'infrastructure financière de nouvelle génération."

Mark Carney, de la Banque d'Angleterre, a déclaré le mois dernier qu'il voulait que la prochaine version de l'infrastructure logicielle de base de la banque soit compatible avec les grands livres distribués.

La Banque du Canada a fait équipe avec les cinq plus grandes banques du pays, et le cabinet de conseil blockchain R3, pour ce qui était connu sous le nom de projet “Jasper”. Dans une simulation lancée cet été, la banque centrale a émis soi-disant des CAD-Coins sur une blockchain Ethereum.
Les banques ont utilisé les CAD-Coins pour échanger de l'argent comme elles le font à la fin de chaque jour pour régler leurs comptes principaux.
Carolyn Wilkins, premier sous-gouverneur de la Banque du Canada, a déclaré dans une interview que si l'expérience a été un succès, beaucoup de tests sont encore nécessaires avant que la banque ne puisse décider si la technologie du grand livre distribué est prête pour le monde réel.

Les critiques de la technologie blockchain ont noté la contradiction dans le fait que les banques centrales cherchent à expérimenter les grands livres distribués.
En effet la blockchain Bitcoin a été créé pour permettre aux transactions bitcoin d'être enregistrées communautairement de sorte qu'une autorité centrale, comme une banque centrale, ne soit pas nécessaire. Si une banque centrale est impliquée pourquoi se donner la peine de tenir des registres communautairement ?

Avec Bitcoin, tout le monde peut rejoindre le réseau et aider à le soutenir. Les grands livres distribués à l'étude par l'industrie financière et les banques centrales devraient généralement permettre à seulement un petit nombre d'entités enregistrées à participer et à prendre part au réseau.

A suivre...

Laurent Leloup
Fondateur Finyear & Blockchain Daily News

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer


FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear


Monday, October 17th 2016
Rate it


New comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More on Blockchain Daily News


Recevez la newsletter quotidienne


Cryptocurrencies


Lettre mensuelle


Conferences


Liens utiles


Actus Nasdaq