Blockchain Daily News
Blockchain Dail Blockchain Dail

Blockchains, DLT, protocoles de consensus distribués

 
              

IBM met à disposition l’informatique quantique sur le Cloud IBM pour accélérer l’innovation


Les utilisateurs peuvent pratiquer des expériences sur le processeur quantique d’IBM.






IBM (NYSE: IBM) Research a annoncé ce printemps donner pour la première fois au public un accès à l’informatique quantique, avec la possibilité d’accéder et de conduire des expériences sur le processeur quantique d’IBM.

Les scientifiques d’IBM ont fabriqué un processeur quantique auquel les utilisateurs pourront accéder à travers une plateforme d’informatique quantique. Première en son genre, elle sera mise à disposition de tout ordinateur ou appareil mobile via le Cloud IBM. IBM est convaincu que l’informatique quantique représente le futur de l’informatique, avec le potentiel de résoudre des problèmes insolubles avec les ordinateurs actuels.

La plateforme d’informatique quantique dématérialisée, baptisée IBM Quantum Experience, permettra aux utilisateurs d’exécuter des algorithmes et de pratiquer des expériences sur le processeur quantique d’IBM, de travailler avec des bits quantiques individuels (qubits), et d’explorer toutes les possibilités de tutoriels et de simulations autour de l’informatique quantique.

Le processeur quantique est composé de cinq qubits supraconducteurs et est physiquement localisé au centre de recherche T.J Watson à New York. Ce processeur est basé sur les derniers progrès en matière d’architecture quantique développés par IBM, et peut évoluer vers des systèmes quantiques plus larges. Il s’agit à ce jour de la meilleure approche pour développer un ordinateur quantique universel.

Un ordinateur quantique universel peut être programmé pour exécuter n’importe quelle tâche de calcul et sera extrêmement plus rapide que les ordinateurs classiques, notamment pour de nombreuses applications importantes dans le domaine de la science et des affaires.

Un ordinateur quantique universel n’existe pas aujourd’hui, mais IBM prévoit que des processeurs quantiques de taille moyenne, comprenant de 50 à 100 qubits, sont envisageables dans la prochaine décennie. Aucun des supercalculateurs TOP500 d'aujourd'hui ne pourrait rivaliser avec un ordinateur quantique basé sur seulement 50 qubits, ce qui reflète l'énorme potentiel de cette technologie. La communauté des scientifiques et des théoriciens de l'informatique quantique travaille à exploiter cette puissance, et les applications pour des problèmes d'optimisation et dans le domaine de la chimie seront probablement les premières à bénéficier de l’accélération offerte par les technologies quantiques.

« Les ordinateurs quantiques sont très différents des ordinateurs actuels, non seulement par leur aspect et leur structure, mais surtout par ce qu'ils peuvent faire. L'informatique quantique est en train de devenir une réalité et il étendra nos possibilités de calcul bien au-delà de ce qui est imaginable avec les ordinateurs d'aujourd'hui », a déclaré Arvind Krishna, senior vice-président et directeur, IBM Research. « Ce moment représente la naissance de l’informatique quantique dématérialisée. En donnant un accès pratique à des systèmes quantiques expérimentaux élaborés par IBM, l'IBM Quantum Experience facilitera l’accélération de l’innovation dans le domaine des technologies quantiques. Cette plateforme aidera notamment les chercheurs et la communauté des scientifiques à découvrir de nouvelles applications. »

Dans un contexte d’essoufflement de la loi de Moore, l’informatique quantique sera l’une des technologies qui inaugurera une nouvelle ère d’innovation dans l’industrie. Ce bond en avant dans les technologies de calcul pourrait conduire à la découverte de nouveaux médicaments et à une informatique dématérialisée complétement sécurisée. Ceci pourrait également faire émerger de nouveaux aspects de l’intelligence artificielle (ce qui pourrait conduire à de futures technologies Watson plus puissantes), à développer un nouveau type de science des matériaux qui pourra transformer l’industrie, ou bien à des algorithmes de recherche sur de très larges volumes de données.

L’expérience quantique d’IBM

L'information quantique est extrêmement fragile et a besoin d'être protégée de toutes les erreurs qui peuvent résulter de la chaleur et du rayonnement électromagnétique. Afin de pouvoir effectuer les opérations, les signaux sont échangés avec le processeur quantique placé au cœur d’un cryostat à dilution.

L'équipe d’IBM a fait de solides progrès technologiques à la fois au niveau du dispositif et de l’électronique de contrôle de manière à fournir aux utilisateurs de l’IBM Quantum Expérience des performances sans précédent, fiables et de haute qualité en utilisant le processeur de cinq qubits.

Associé à l'expertise logicielle de l'écosystème d’IBM Research, l'équipe a construit une interface utilisateur dynamique sur la plate-forme Cloud d’IBM, laquelle permet aux utilisateurs de se connecter facilement au hardware quantique via le cloud. Pour l’équipe de chercheurs d’IBM, l'introduction au public de cette plateforme d'informatique quantique est perçue comme le début d'une nouvelle communauté d'utilisateurs, qui s’approprie le monde quantique et la façon dont il fonctionne.

A l'avenir, les utilisateurs auront l’opportunité de contribuer ainsi que d’évaluer les résultats de la communauté hébergée sur l’IBM Quantum Experience. Les scientifiques d’IBM seront impliqués de manière à fournir plus de résultats et d’informations relatives à de nouvelles avancées. Au fil du temps, IBM prévoit d'ajouter plus de qubits et de proposer différentes combinaisons de processeurs à l’IBM Quantum Experience, de sorte que les utilisateurs pourront élargir leur champ d’expériences et aider à découvrir de nouvelles applications.

L’informatique quantique – une nouvelle façon de penser

Nous vivons dans un monde où la physique classique définit nos expériences et notre intuition, et, finalement, la façon dont nous traitons l'information. Cependant, la nature à l'échelle atomique est régie par un ensemble différent de règles connues sous le nom de mécanique quantique. Dans la nature existent des problèmes où la mécanique quantique joue un rôle, par exemple : comprendre comment les molécules se comportent. Résoudre de tels problèmes est hors de portée des ordinateurs classiques.

Pour y remédier, Richard Feynman a proposé en 1981 de construire des ordinateurs basés sur les lois de la mécanique quantique. Plus de trois décennies après, IBM est en train d’en faire une réalité.

L'informatique quantique fonctionne de façon fondamentalement différente des ordinateurs actuels. Un ordinateur classique utilise des bits pour traiter de l'information, où chaque bit représente soit un 1, soit un 0. En revanche, un qubit peut représenter un 1, un 0 ou les 2 à la fois, ceci étant connu sous le nom de superposition. Cette propriété ainsi que d'autres effets quantiques permettent aux ordinateurs quantiques d’effectuer certains calculs beaucoup plus rapidement que ce qui est possible avec des ordinateurs classiques.

Dans le milieu universitaire et dans l'industrie, la majorité de la recherche en informatique quantique actuelle se concentre sur la construction d'un ordinateur quantique universel. Les principaux défis incluent la création de qubits de grande qualité ainsi que leur assemblage à grande échelle, afin que les systèmes qui en découlent puissent effectuer des calculs complexes d'une manière contrôlée.

IBM utilise des qubits supraconducteurs élaborés à base de métaux supraconducteurs sur un substrat de silicium. Le tout peut être conçu et fabriqué en utilisant des techniques de fabrication microélectronique standard. L’année dernière, les scientifiques d’IBM ont de fait démontré des avancées capitales pour détecter les erreurs quantiques. Ils ont notamment conçu un circuit basé sur un réseau quantique de qubits supraconducteurs, lequel est à ce jour la seule architecture physique capable d'évoluer vers de plus grandes dimensions.

Les scientifiques d’IBM ont réalisé une nouvelle avancée en combinant cinq qubits en réseau, qui démontre une opération clé connue en tant que mesure de parité – une technique de base pour de nombreux protocoles de correction d'erreur quantique. Arriver à corriger une erreur quantique est une étape cruciale vers l’informatique quantique universelle. IBM a de nouveau franchi un degré supplémentaire dans cette voie très difficile.

De nouvelles frontières pour l'informatique quantique

On a pu observer ces dernières années d'énormes progrès et un intérêt croissant dans le domaine de l'informatique quantique. Donner aux utilisateurs l'accès à l'IBM Quantum Experience aidera les entreprises et les organisations à comprendre le potentiel de cette technologie, les universités à développer leurs programmes d'enseignement relatifs à l’informatique quantique et à des sujets connexes, et les étudiants à prendre conscience de perspectives de carrière prometteuses.

« C’est un beau défi que de chercher à construire le premier ordinateur quantique universel, mais cela nous oblige à changer notre façon de penser concernant le monde. L'accès aux premiers prototypes d’informatique quantique sera clé pour imaginer et développer des applications futures », a déclaré Dario Gil, vice-président of science and solutions, IBM Research. « Si vous voulez comprendre ce qu'un vrai ordinateur quantique peut faire pour vous et comment il fonctionne, c'est l'endroit pour le faire. Vous ne vivrez cette expérience nulle part ailleurs. »

La plate-forme d’informatique quantique d'IBM est une initiative majeure au sein de l’IBM Research Frontiers Institute nouvellement créé. The Frontiers Institute est un consortium qui développe et partage des technologies de l’information révolutionnaires afin de stimuler les innovations qui changent le monde. Les entreprises de diverses industries peuvent tirer parti des talents issus de la recherche IBM et des infrastructures de pointe, et ce afin d’explorer ce que l'avenir de l'informatique quantique implique pour leur organisation et leur entreprise. Les membres fondateurs du Frontiers Institute comprennent Samsung, JSR et Honda.

Pour accéder à l'IBM Quantum Experience et pour plus d'informations sur la recherche liée à l’informatique quantique d’IBM : www.ibm.com/quantumcomputing.
Pour en savoir plus sur l’IBM Research Frontiers Institute : www.ibm.com/frontiers.
Pour en savoir plus sur IBM Research : www.ibm.com/research

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer


FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear


Lundi 12 Septembre 2016
Notez


Nouveau commentaire :

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez la newsletter quotidienne


Cryptocurrencies


Lettre mensuelle


Conferences


Liens utiles


Actus Nasdaq