Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal
Blockchain Dail Blockchain Dail

Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal

 
              

R3 stoppe la blockchain ou la blockchain ?


R3, le consortium regroupant plus de 75 institutions, dont les plus grandes banques de la planète, stoppe le développement de sa blockchain.






Voici ce que nous pouvons lire un peu partout sur le web depuis quelques jours. Mais R3 stoppe le développement d'une plateforme blockchain ou d'une plateforme type DLT (technologie du grande livre distribué) ?

En fait cette décision illustre ce que j'avais écrit début 2016, à savoir que R3 développait la plateforme Corda non blockchain pour le monde de la banque et que de "blockchain" Corda n'en portait que le nom mais pas les valeurs.

En effet Richard G. Brown, le CTO de R3, déclarait à l'époque que "Corda est très bien pensé pour l'usage attendu. Ce n'est effectivement pas une blockchain au sens où le registre (ledger) n'est pas partagé/distribué mais où les acteurs concernés par une transaction, et eux seuls, fondent le consensus approbateur."

Les choses étaient claires : Corda n'était pas une "chaîne de blocs".
C'est ce que j'ai abordé dans mon ouvrage "Blockchain, la révolution de la confiance;, à savoir qu'il fallait porter son regard au-delà du mot "blockchain" introduit par la blockchain Bitcoin et considérer plus largement la technologie des registres de consensus distribués avec ou sans blocs, quitte à vexer au passage certains puristes ou afficionados des "chaines de blocs".

Il était clair que l'approche de R3 était de produire un outil qui réponde à des besoins métier précis (c'est ce qu'on supposait depuis longtemps) et apparemment ils y sont arrivés de façon "efficace et élégante".

Richard G Brown insistait sur le fait que Corda n'est pas une blockchain au cas où le monde de la "chaine de blocs" le harcèlerait au motif que R3 avait perverti l'idée même de la blockchain (chaine de blocs). Ainsi il se prémunissait par avance contre toutes attaques possibles.

Nous comprenions sa logique et sa pensée et pourquoi R3 avait construit Corda ainsi.

Richard G Brown reconnaissait implicitement que la blockchain (chaine de blocs) est trop dangereuse et trop disruptive pour le consortium bancaire et qu'ils se sont "repliés" (les banquiers et R3) sur un outil métier "inspiré de" la blockchain (chaine de blocs) mais sans en épouser la philosophie et les implications.

Aujourd'hui il est évident que cette annonce fait l'effet d'une bombe dans le Landerneau de la "chaine de blocs" et que sans Bitcoin, Ethereum ou autres consorts point de salut pour la techno blockchain...

Et bien non, je continue à penser que la techno et les usages évoluent et que certains usages ne nécessitent pas forcément et automatiquement une "chaine de blocs" et que certains registres de consensus distribués (sans blocs) font parfaitement l'affaire.

C'est en substance ce qu'a écrit, David Reuter, CEO de R3, vendredi dernier.

Par contre si je voulais demeurer un puriste de la "chaine de blocs" je dirais que certaines valeurs intrinsèques de la "chaine de blocs" ne sont plus au rendez-vous mais au bout du bout n'est-ce-pas le résultat qui compte ?

A suivre...

Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Laurent Leloup
Fondateur & directeur des publications Finyear & Blockchain Daily News,
Auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance"
Membre d'honneur du Cercle TURGOT.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer


FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

Monday, February 27th 2017
Rate it


New comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More on Blockchain Daily News




Recevez la newsletter quotidienne


Cryptocurrencies


Lettre mensuelle


Conferences


Liens utiles


Actus Nasdaq