Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal
Blockchain Dail Blockchain Dail

Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal

 
              

Un économiste américain veut remplacer le cash par le bitcoin


Kenneth S. Rogoff, ancien économiste en chef du Fonds monétaire international et professeur à Harvard, explique le but de la monnaie fiduciaire et son impact négatif sur l'économie.






Dans son récent ouvrage “The Curse of Cash”, et lors d'un déjeuner de presse de début septembre, Kenneth S. Rogoff a établi deux principaux facteurs à l'origine de sa motivation pour mettre un terme au cash : sa forte présence dans l'économie souterraine et l'incapacité du gouvernement américain à contrôler la circulation des espèces.

De l’argent comptant sur les marchés souterrains

En dépit d'une couverture plutôt impartiale par divers médias traditionnels, les instruments monétaires dits «anonymes» comme le bitcoin (sécurisé compte tenu de l'existence d'un registre public des transactions traçables) ont été largement considérés comme la principale monnaie de fonctionnement des marchés souterrains.

Une part importante du commerce illicite et des activités criminelles serait effectué en utilisant des devises numériques, hors la majorité de ces activités sont traitées avec de l'argent liquide en raison de son anonymat complet. Ainsi il devient pratiquement impossible pour les organismes gouvernementaux de suivre le flux de trésorerie dans les transactions criminelles.

Voici pourquoi Kenneth S. Rogoff suggère que les gouvernements, en particulier le gouvernement fédéral des États-Unis, mettent un terme à l'argent liquide afin de réduire la circulation de l'argent et ainsi mettre fin à la plupart des opérations souterraines.

Taux d'intérêt négatifs

Kenneth S. Rogoff estime également que la mise en œuvre simultanée des taux d'intérêt négatifs par les banques centrales de premier plan dans le monde, y compris la Réserve fédérale, devrait aider à stimuler la croissance économique car en théorie, un nombre croissant d'épargnants sortirait leur argent placé pour le faire circuler.

Certaines des plus grandes banques centrales et les banques commerciales ont déjà commencé à appliquer des taux d'intérêt négatifs. En réponse, les épargnants commencent à retirer leur argent des banques et à le stocker dans des endroits physiques, tels que des placards ou des micro-ondes, voire à le placer dans des achats de métaux précieux (or, argent, etc...) et donc à thésauriser à nouveau.
L'intention des banques à «stimuler l'économie» a ainsi conduit à une série d'événements chaotiques dans des pays comme le Danemark et la Suède.

Le rôle de Bitcoin

A partir du moment où les gouvernements commenceront à envisager d’abolir l'argent liquide, un système numérique ou un registre pour le règlement des devises et des actifs sera construit. A la pointe de la recherche et dans la droite ligne de ce raisonnement certaines banques centrales comme la Banque d'Angleterre songe à utiliser la technologie blockchain pour construire des systèmes de devises numériques centralisés.

Dans le cas où ces réseaux de blockchain privés viendraient à émerger les monnaies numériques dominantes comme le bitcoin seraient en forte demande, ce qui en augmenterait la valeur, ainsi que la présence et l'importance dans les plus grandes économies du monde.

(1) http://press.princeton.edu/titles/10798.html

Laurent Leloup
Fondateur Finyear & Blockchain Daily News

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer


FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear


Monday, September 19th 2016
Rate it


New comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More on Blockchain Daily News




Recevez la newsletter quotidienne


Cryptocurrencies


Lettre mensuelle


Conferences


Liens utiles


Actus Nasdaq