Blockchain Daily News - DLT, token, ICO journal quotidien
Blockchain Dail Blockchain Dail
Blockchain Daily News - DLT, token, ICO, crowdsale journal
              

WEF 2017 : Intelligence Artificielle


A l’occasion du Forum Economique Mondial 2017 de Davos, Infosys a dévoilé le 17 janvier les résultats d’une étude intitulée « l’Intelligence Artificielle à l’ère de la maturité : vers l’amplification du potentiel humain » (« Amplifying Human Potential: Towards Purposeful AI »).







Cette étude a été conduite en novembre 2016 auprès de 1,600 dirigeants d’entreprise sur l’adoption et les enjeux de l’intelligence artificielle dans plusieurs secteurs à l’horizon 2020. Elle propose une approche pragmatique avec une analyse étendue sur 7 pays (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Chine, Inde et Australie).

Selon cette étude, la France est la plus en retard en matière d’adoption des technologies d’Intelligence Artificielle. Au-delà de ce constat « local », cette étude permet également d’identifier, au travers des 7 marchés clés, les freins à l’adoption de l’AI et comment les craintes des entreprises peuvent être dépassées. Si 76% des répondants s’accordent sur le rôle central que joue l’AI dans la réussite de leur stratégie d’entreprise, ils sont seulement 10% à estimer avoir une idée précise des avantages apportés par ces technologies.

Voici quelques chiffres clés issus de l’étude qui illustrent le niveau de maturité des entreprises vis-à-vis de l’AI, des questions éthiques qu’elle soulève, et son impact sur les employés :
- Les utilisateurs de technologies AI anticipent/ prévoient une hausse de 39 % de leurs revenus d’ici à 2020,
- 80% des organisations qui ont remplacé, ou projettent de remplacer des travailleurs avec ces technologies consacreront du temps et des moyens à retenir les bons profils, former et améliorer les compétences des collaborateurs.
- Seuls 26% des répondants en France admettent qu’ils ont « totalement » pris en considération les problématiques éthiques liées à l’intelligence artificielle. En termes de comparaison, l’Allemagne, les Etats-Unis ou encore l’Inde et la Chine intègrent cette question comme préalable à leur programme d’implémentation.
- Par ailleurs, 42% des cadres dirigeants en France pensent que les questions éthiques vont considérablement retarder l’efficacité de l’intelligence artificielle.
- Cependant, 65% des répondants en France estiment que l’intelligence artificielle aura des effets positifs sur la société en général.

Chiffres pour la France :

Adoption et croissance de l’intelligence artificielle (IA) :
- Les trois priorités stratégiques pour les entreprises en France au cours des trois prochaines années sont :
1. Développer de nouveaux produits/services (46%)
2. Améliorer l'expérience client (43%)
3. La satisfaction client (39%)

- En France, 26% des répondants évaluent l’expérience ressentie par leur entreprise dans la mise en oeuvre et l’utilisation des technologies de l'AI, comme partiellement déployée et fonctionnant comme prévu.

- Les trois types de technologies de l’AI que les entreprises en France déploient ou envisagent de déployer sont :
1. L’automatisation du Big Data (collecte, traitement, stockage) à 56%
2. L’analyse prédictive/prescriptive à 53%
3. Les systèmes experts (bases de données spécialisées) à 47%

- L’avantage concurrentiel (34%) est la force motrice des déploiements de l’AI en France tout comme les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Chine.
- Au cours de l’année précédente, 46% des répondants ont investi de 1 à 4 millions de dollars dans les technologies de l'IA, soit 4 156 664 de dollars en moyenne.

- Les trois départements qui utilisent le plus activement l'AI en entreprise sont :
1. Les services IT (50%)
2. Le Marketing (37%)
3. Les services Commercial – en termes de ventes et de service client (35%)
- La France est le pays le moins à même de croire qu’il peut être à l’avant-garde sur l’adoption et l’utilisation des technologies d’AI (32%)
- Les trois départements au sein d’entreprise qui utilisent ou prévoient d’utiliser l’AI sont :
1. Le service client (39%)
2. La gestion de la production (48%)
3. Le développement commercial (36%)
- La réduction des coûts (51%) et l'interopérabilité avec d'autres systèmes et plates-formes (43%) sont les deux points principaux qui ont le plus besoin d’amélioration selon les répondants.
- Les compétences en développement (60%), en matière de sécurité (54%) et les capacités d’apprentissage (50%) sont les trois compétences clés des employés que les organisations considèrent les plus importantes quand il s'agit de la mise en oeuvre et de l’utilisation de l’IA.

Questions éthiques :

- 35% des entreprises françaises considèrent les préoccupations éthiques comme un obstacle à l'adoption des technologies de l'IA.
- 26% des répondants en France ont déclaré avoir « complètement » considéré les questions éthiques liées à l'IA. L'Allemagne, les États-Unis, l'Inde et la Chine sont classé en premiers sur cette thématique.
- 42% des décideurs en France pensent que les préoccupations éthiques vont empêcher significativement l'IA d'être aussi efficace qu'elle pourrait l'être. Cependant, 65% des répondants estiment que l'IA apportera un changement sociétal positif.

Défis :

- Les principaux obstacles à l'adoption des technologies de l'IA sont :
1. Les employés peuvent avoir peur du changement
2. Le manque de compétences en interne pour assurer la mise en oeuvre et la gestion
3. Le coût des solutions d’IA
4. Le manque de connaissances sur les bénéfices de l’application de l’IA

- En France, les principales préoccupations des employés en ce qui concerne l'adoption de l'IA sont :
1. Les questions relatives à la sécurité des données (36%)
2. L’impact accru sur la vie privée (35%)
3. Les pertes d'emploi (34%)

- Les principaux défis/préoccupations auxquels sont confrontés les utilisateurs externes en ce qui concerne l'adoption de l'IA sont :
1. Le manque de compréhension de l'utilisation ou des avantages
2. Le manque de volonté de l’utiliser
3. Préférer l’interaction avec des êtres humains.

Pour aller plus loin téléchargez l’étude complète ci-dessous (PDF 20 pages en français)

Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA
Crédit image : ©Thomas Bartel DDC by ESIEA

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer


FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

Friday, January 20th 2017
Rate it


New comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Recevez la newsletter quotidienne

Conferences



Cryptocurrencies